Pupilles de fourmis

Un extrait de Pupilles de fourmis
Cliquer l'image pour lire un extrait.
Jérôme Karsenti

10 x 17 cm

4.99 euros

À droite, un grésillement, l’épaisseur
d’une vitre sur le point de se rompre.
Ou bien la brume étonnée, se concentrant
pour devenir une vitre.

Les images fortes de ce recueil de poésie sont peu conformes aux canons des voyages vendus tout compris. Tableaux intérieurs, traces psychiques d’un instant insolite ou d’une intimité surprise, elles viennent de Chengdu, de Vârânasî, de Berlin, de Murazzano, de Londres ou de New-York. Le monde est ici dépeint à travers un autre prisme. Comme vu au travers de pupilles de fourmis. Une poésie du déboussolement.

Afficher le Prière d’insérer

Chroniquez Pupilles de fourmis sur Libfly !




















Vous êtes rue des Promenades dont voici les mentions légales
« La mort de la littérature : plutôt crever, oui. » Nicolas Bernal