Demandez le programme !

Si un programme c’est une liste de choses qu’on prévoit de faire en sachant qu’on ne les fera peut-être pas, ou pas exactement comme on avait dit, ou qu’on en fera d’autres sans aucun lien avec celles qu’on avait précédemment désiré faire, alors voici le programme :

La Grande Semeuse

En hommage à Oscar Roty, qui imposa à des générations sa vision des semailles à contre-vent, et à La Grande Faucheuse, dont d’aucuns se souviendront, une collection de romans sans complexes, parfois illustrés. Ces textes, en commençant par certains de ceux parus en feuilletons dans Papier peint, sont proposés sous forme numérique et pourront donner lieu à une édition papier. De jeunes signatures à l’écriture affirmée.

Poésie

De la poésie vive : parce que la poésie est l’expression de la vie même et parce qu’elle a besoin de lieux variés, Rue des Promenades lui fait de la place, sous forme numérique et parfois sur des papiers de choix.

Petites choses qu’il est bon d’avoir en tête

Des formes courtes parce que c'est moins long à lire, que, parfois, on en retient des bribes utiles ou rigolotes, et parce que Sei Shonagon est une grande dame.



Et puis...

Des livres en librairie depuis le printemps 2010, et d’autres choses encore qu’on ne peut pas toutes énumérer ici...



Vous êtes rue des Promenades dont voici les mentions légales
« La mort de la littérature : plutôt crever, oui. » Nicolas Bernal